Comme un léger malentendu



Le Machin à écrire vous présente Comme un léger malentendu, recueil de versions revues et corrigées de courtes nouvelles et autres fragments publiés par Nicolas Guay de 2006 à 2014 dans ce blogue.


Cet ouvrage est disponible dans l’une des boutiques suivantes en format ePub ou papier :




Quatrième de couverture :
Après avoir épuisé la section Croissance personnelle de la bibliothèque de son quartier, après avoir acheté en librairie tous les volumes récents sur la question — livres pratiques, témoignages, ouvrages de vulgarisation pseudoscientifique — il tomba par hasard sur ce bouquin et décida de se le procurer, peut-être influencé par la couleur guillerette de la couverture. Il le lut d’une traite et y découvrit une cinquantaine de courts textes en prose qui le laissèrent perplexe. Ce n’est pas qu’il n’en retira pas une certaine satisfaction intellectuelle, ça lui arracha même à l’occasion un sourire, mais ce qu’il recherchait, au fond, c’était un manuel d’utilisation de la vie, un inventaire des commandements du bien-être, un livre de recettes du bonheur, toutes choses que ce bouquin n’était pas. Malgré tout, quoique cette lecture ne lui ait pas permis d’atteindre la zénitude tant espérée, il ne manqua jamais par la suite de la recommander chaudement à ses proches, ainsi qu’à son coach de vie.

Ce recueil propose des versions revues et corrigées de textes en prose d’abord publiés par l’auteur dans son blogue Le machin à écrire, où il publie au jour le jour et depuis 2006 ses œuvres incomplètes.


Lancement virtuel de ce livre virtuel par ici.


* * *


Compte rendu de lecture dans le blogue Rives et dérives de Jean-Luc Raymond.

Cité ici dans le blogue L'oreille tendue de Benoît Melançon.