13 avril 2019

Les printemps sont parfois tardifs, mais ils finissent toujours par arriver

Le soleil. Le ciel. La douceur du vent. On oublie ces choses. C’est ma première sortie de l’année en shorts. Il y a encore de la neige dans les sous-bois, dans les champs, sur les terrains, mais ça fond. Les fossés sont à torrent. Toute cette eau se dépêche de descendre les coteaux pour rejoindre la Rivière aux Cerises. Sur le bas-côté, des traces de chevreuils et celles de chaussures de sport. Je cours par-dessus. La montagne pose son regard bienveillant sur le paysage, ses joues balafrées par les pistes de ski toujours enneigées. Je fais un simple aller-retour sur le chemin, la longue sortie, c’est pour demain. Demain, on aura peut-être une autre ration de printemps.