08 août 2017

Tellement!

Il y a quelque temps, je m’intéressais ici au mot vraiment utilisé par un locuteur pour souligner à quel point il est sincère ou pour dissiper toute trace d’ironie dans ses propos.

Depuis peu, je me suis mis à remarquer un autre adverbe du même acabit : tellement.

En guise d’exemple, j’ai entendu l’autre jour cet échange à l'émission Tandem sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première (dialogue que je reproduis ici de mémoire) :

        — Tu es un fan des Dead Obies, je pense?
        — Tellement. Je trouve qu’il se passe quelque chose sur le scène du rap québ en se moment.

Outre l’utilisation de l’expression « rap québ » qui m’a rappelé à quel point je suis vieux, j’ai soudain réalisé que ce n’était pas la première fois que j’entendais ce tellement affirmatif qui signifie à la fois effectivement et beaucoup. Dans le même genre, on dit aussi (au Québec) « Mets-en ». Un genre de oui ostentatoire.

Autre exemple. Une invitée de l’émission de télé Y a du monde à messe répond à une question :

        — Tellement, tellement, vraiment.

On ne peut être plus clair.

Est-ce que tellement est en train de damer le pion à vraiment en tant qu’adverbe tendance? Il faudra patienter un peu avant de répondre un définitif : « Tellement! »

En attendant, nous serons patients et continuerons de tendre l’oreille (hé, hé).

[Mise à jour du 2017-08-08]

Cet article n’était pas sitôt publié que l’Oreille tendue, à laquelle nous rendions un subtil hommage, faisait remarquer qu’elle a elle-même abordé la question de tellement (et vraiment) dès 2011 sur son blogue. Voilà qui ne nous rajeunit pas ni l’un ni l’autre, si je puis me permettre. Ai-je eu l’impression d’être en retard dans les nouvelles? Tellement!