02 juin 2017

Particules

« Mieux vaut être écrivain raté que pas écrivain pantoute. »


*


Par coquetterie, mettre un copyright, au cas où ça deviendrait un jour copiable.


*


Avant de soumettre son manuscrit, le romancier consciencieux l’imprime à double interligne, en fait une belle pile et taille avec un petit ciseau les bouts de réalité qui dépassent de la fiction. Ensuite, il ramasse les retailles de réalité et les fait frire dans du gras de cochon ; ça donne des espèces d’oreilles de christ, qu’il déguste en se berçant d’illusions, alors qu’il attend les lettres de refus.


*


C’est à croire que certains romanciers sont payés au paragraphe. Leurs romans ressemblent à des fils de presse.


*


... Ose écrire l’écrivain raté qui ne sait qu’aligner les fragments dans son blogue.