09 mars 2016

Philanthropie

SIMON — À propos, je m’entraîne pour escalader le Kilimandjaro.
KARL — Ah oui? Je l’ai grimpé il y a deux ans.
ÉRIK — Moi aussi. C’est un super beau site, même si c’est un peu commercial.
KARL — Mets-en. C’est tout juste s’il y a pas un funiculaire pour monter!
ÉRIK — Ha! Ha!
KARL — C’était pour quelle cause toi?
ÉRIK — Hum, je suis pas certain de me rappeler, ça fait quelques années… Les maladies du cœur, il me semble.
SIMON — Je...
KARL — Ah. Moi, c’était l’Alzheimer. T’es allé là avec qui?
ÉRIK — On était un groupe de cadres de l’entreprise. Ça nous a fait un bon team building. Et on a tous atteint le sommet.
KARL — Nous autres, on était une gang de gars de ma ligue de garage. Des gens d’affaires, des professionnels. Il y a eu deux abandons: une foulure, pis un autre qui a développé une laryngite. Ils ont dû être évacués.
SIMON — Moi, je...
KARL — Mais sinon, on s’est rendu au top. C’est pas super facile, mais en même temps c’est à la portée de n’importe quelle personne qui est en forme.
ÉRIK — Surtout que les porteurs montent le stock. C’est quand même eux autres qui travaillent le plus.
KARL — Ha! Ha! T’as bin raison.
SIMON — Moi, c’est une levée de fonds au profit d’un refuge pour animaux maltraités.
KARL — Ah.
ÉRIK — Hm, hm.
KARL — Ces temps-ci, je suis pas mal impliqué dans le cancer. J’organise une course à l’automne: l’Ultratrail des sommets. Ça vous tente-tu de venir? C’est dans Charlevoix, dans des sentiers dans le bois. Il y a un 50 pis un 100 kilomètres.
ÉRIK — Je pense que je vais passer mon tour. Je suis pas tellement course, je suis plus vélo.
SIMON — Cinquante kilomètres... Je vais voir à ça. Si je me foule pas la cheville sur le Kili! Ha! Ha!
KARL — Dommage, c’est un bel événement. On a des gros commanditaires pis Pierre Lavoie va être là. Anyway. Bon, vous m’excuserez, mais j’ai un rendez-vous à soir.
ÉRIK — Pas la petite chargée de projet qui était avec toi l’autre soir? La petite rousse?
KARL — Hmmm. Peut-être… C’est pas de tes affaires.
ÉRIK — Hostie de chanceux. Ouin, moi aussi, il faut que j’y aille. Je veux arriver à la maison avant que la petite se couche.
SIMON — Bon bin, je vous envoie le lien de mon site: Kili point fondation animaux battus point org.
ÉRIK — C’est beau, mon Simon, je vais aller voir ça. Bon, salut, les gars. On se rappelle pour se faire un autre petit cinq à sept un de ses quatre?
KARL — Absolument. Salut les boys, à la prochaine.
SIMON — Euh, bye.