05 août 2015

Journal d'exil, mercredi 5 août 2015

« Allez, apporte-moi donc une de ces petites IPA que je n'ai pas encore essayées. » C'est au moment de dire cette phrase à mon ami J*** qui était allé quérir une nouvelle tournée à la cuisine que j'eus soudain une illumination : les États-Unis ne représentent-ils pas un modèle pour le pays qui sera bientôt le nôtre, lorsque nous aurons enfin réalisé la sécession du Bas-Canada?

J'ai exploré plusieurs cantons de la Nouvelle-Angleterre et il est impossible de ne pas s'émerveiller à la vue de ces immenses centres commerciaux, de ces outlets regorgeant de produits en solde, de ces innombrables véhicules motorisés se massant en de spectaculaires embouteillages. « In God We Trust » et « Live Free or Die » : voilà des devises qui représentent parfaitement les valeurs chrétiennes, libertariennes et Républicaines — avec un grand R et une trompe — qui font des États-Unis un merveilleux modèle politique. Par ailleurs, le droit inaliénable de porter une arme à feu et — pourquoi pas — de tirer sur son prochain n'est-il pas un bel exemple à suivre lorsque notre contrée jouera enfin du triangle dans le concert des nations?

Voilà les considérations qui m'inspirèrent le message du jour à mes camarades qui, demeurés au pays, mènent le combat contre les forces d'occupation fédérales. J'ai confiance qu'ils sauront décoder mes instructions : « Frederick était roi de Prusse; nous disons quatre fois. »

Attention: pas trois. Quatre.