06 août 2015

Journal d'exil, jeudi 6 août 2015

Aujourd'hui, je serai bref. C'est que les activités entourant mon exil politique aux États-Unis ne m'ont laissé que peu de temps pour écrire — en particulier, cette malencontreuse insolation que je dois soigner à grandes doses de bière de micro-brasserie. J'irai donc droit au but avec le message codé du jour, destiné à mes chers amis maquisards qui luttent contre la Harperisation du Bas-Canada : « Je n'aime pas la blanquette de veau. Je répète: je n'aime pas la blanquette de veau. »

Il ne s'agit évidemment que d'un code. La blanquette, j'adore.