04 octobre 2014

Les aventures de Mononcle Ronchon® dans les Vieux Pays™

[Les grands auteurs revenaient de voyage avec des carnets remplis d'observations ethnologiques et de réflexions philosophiques d'une profondeur vertigineuse. Votre humble serviteur fait plutôt dans le Twitter en différé au ras des pâquerettes. L'an passé, ç'avait donné ceci. Vous constaterez que cette année, on atteint des sommets de profondeur.]




— C'est-tu une grosse aréoport?
— C'est un bel aéroport. Pour les Olympiques, il a été complètement rénové.
— Ouin. Mais c'est-tu une grosse aréoport?


*



J*** veut adopter tous les chats errants. Ils sont partout. Son amour des chats passe par une espèce de bienveillante pitié. «Pauvre petit minou», dit-elle avec une petite voix. Les chatons affamés nous abordent en miaulant. Ce n'est pas de l'affection qu'ils veulent, c'est de la nourriture.


*


Les pauvres junkies de l'Internet en voyage, toujours à l'affut d'un fix de wi-fi.


*


Je ne suis pas photogénique. Et la grosseur de ma grimace est proportionnelle au temps que ça prend pour faire la mise au point.


*


Une visite de musée plus tard, nous voilà devenus spécialistes de la civilisation minoenne. Le tout pour seulement 6€ par personne.


*


Au détour de la route en lacet, sur le bord du précipice, tu te dis que tu ne veux pas finir ta vie comme figurant dans le fait divers du bus de touristes qui tombe dans le ravin.


*

(Même en voyage, on juge les gens à la manière de Twitter.)

Le guide bourru qui se moque des touristes venus faire de la randonnée en montagne chaussés de sandales. #LesGens

Les touristes venus faire de la randonnée en montagne chaussés de sandales. #LesGens


*


Perdu dans une colline de pierre et de broussailles, cet hôtel peut certes se permettre d'utiliser le trivial «12345» comme mot de passe de son wi-fi.


*


Participé aujourd'hui au Triathlon de Santorin. Les épreuves: baignade, course à pied et apéro. C'était un peu chaud pour la course, mais j'ai brisé mon record personnel à l'apéro.


*


Sans commentaire


*


«Where are you from?» On n'utilise jamais autant le mot Canada qu'en voyage. Pourquoi je ne réponds pas Québec? Demandez aux 51% de 1995, aux 65% des derniers sondages.


*


Vu aujourd'hui: grosse Allemande sur la plage pratiquant le nudisme. Aurait très bien pu terminer mes jours sans être témoin de ce spectacle.


*


Dans le petit hôtel, la bibliothèque des livres oubliés. La clientèle est plutôt cosmopolite. Tiens, je pourrais me mettre au danois avec ce roman: Sara Blædel de Grønt Støv (à moins que ce ne soit l'inverse).


*


L'avant-dernière étape du voyage tire à sa fin. Après deux jours de mauvais temps (les premiers du voyage, on ne se plaint pas), il fait enfin beau (quoique très venteux). Nous n'avons simplement pas envie de nous lancer dans les circuits imposés et les aventures préprogrammés des guides de voyage. La journée s'écoule en ballades (n'ayant aucun scrupules à repasser par des chemins déjà visités), en repas qui s'étirent, en farniente sur la plage. Dernière baignade. Dernier jogging. Dernier coucher de soleil sur la Méditerranée. Parfois, la vie est douce et simple. Les drames, ce sera pour une autre fois. Oui, pour une autre fois.


*


Sur le pont du bateau, des femmes font de grands signes d'au revoir vers le quai qui s'éloigne. Nous n'avons personne à qui faire nos adieux. Nous n'en ressentons pas moins la même nostalgie, celle des départs, celles des émotions qu'on laisse derrière soi. Jojo sort son appareil pour quelques dernières photos des îles, qui sont lentement avalées par la nuée, à l'horizon. Nous voguons vers le continent, vaste et concret, point de non-retour d'un rêve agréable qu'on étire encore un peu les yeux mi-clos.


*


Quand je serai vieux, rappelez-moi d'en profiter, de prendre un air innocent et de couper la file.


*


— Ici, derrière les échafauds, se dresse une église du XIIe siècle.
— Oooooh!
— À votre droite, cachés par les échafauds, les vestiges d'une habitation du IIe siècle av. J.-C.
— Aaaaah!
— Et ici se trouve un temple de style ionique merveilleusement préservé...
— Ouaaaah!
— ...dont la vue est malheureusement obstruée par ces grands échafaudages.


*


Liste non-exhaustive de vêtements que je ne porterai jamais en vacances à l'étranger.

1) Une casquette des Expos ou un t-shirt des Canadiens.

2) Un slip de bain.
Mesdames, sachez que le spectacle de l'auteur de ces lignes vêtu d'un slip de bain devra demeurer dans le domaine du fantasme (source de l'image: decathlon.fr)

3) Un petit fedora hipster.

4) Des Crocs.

5) Le costume d'Adam (sur la plage ou ailleurs).

6) Une veste multipoches.
La veste multipoches, accessoire de mode incontournable en Europe (source de l'image: Tilley.com)

*


Sur le vol du retour, comme repas, on nous demande si on veut manger du brun ou du rouge. Il n'y avait finalement pas de bonne réponse.