01 janvier 2014

Pour en finir une bonne fois pour toute (vraiment?) avec le mot urbain

Le journal La Presse proposait hier matin sous la plume de Patrick Lagacé un énième palmarès. Dans la catégorie « Expressions à ne plus utiliser en 2014 » de ce palmarès figurait le mot urbain. On ne s'étonnera pas que Benoît Melançon, auteur de l'incontournable blogue L'Oreille tendue, ait parrainé cette nomination: son Oreille dit-on souffre d'acouphène carabiné chaque fois que le mot urbain fait l'objet d'un emploi pléonastique pour qualifier un sujet déjà clairement situé en ville.

Au-delà de son sens premier, l'épithète urbain est devenu un cliché qu'utilisent les experts en marketing paresseux pour donner une teinte branchée à n'importe quoi, des projets de condos aux centres de soins corporels, comme on le verra plus loin.

Le lecteur désirant mieux comprendre l'engouement actuel pour le mot urbain pourra consulter les sites de référence suivants:


Puisque des personnes influentes (dont Patrick Lagacé, quand même) ont décrété que le mot urbain ne devait plus être utilisé en 2014, nous nous empressons d'en abuser une dernière fois, question de constituer notre propre florilège. Sachez cependant que cette humble collection n'est que le faîte du sommet de la pointe d'un iceberg urbain dont les proportions, nous en avons bien peur, sont inestimables.

Mise en bouche

Débutons cet inventaire par deux exemples.

Aux Jardins Urbains, notre adjectif favori devient carrément substantif.

  • Les Jardins Urbains « Vous êtes urbain? Un vrai urbain? Alors voici votre épicerie, votre jardin, voici Les Jardins Urbains (LJU). »

Montréal étant une île, il est sans doute prévisible d'y trouver une association de pêcheurs. Celle-ci regroupe des pêcheurs non seulement montréalais, mais aussi urbains.
  • L'Association des Pêcheurs Urbains de Montréal

Les condos urbains

Un condo tout court, ça n'existe plus. Dorénavant, il n'y a plus que des condos urbains.
— Je suis allé visité un condo hier.
— Un quoi?
— Un condo.
— Un kon-do. Qu'est-ce que tu dis? Je ne comprends pas.
— Bin voyons, un condo: un appartement qu'on achète.
— Ah, tu veux dire un condo-urbain!

La liste qui suit est loin d'être exhaustive. Nous invitons le lecteur curieux à taper "condo urbain" dans son moteur de recherche favori et à constater par lui-même l'ampleur du phénomène.

Les spas urbains

On sait combien la vie urbaine peut être stressante. C'est pourquoi le citoyen urbain ressent parfois le besoin de relaxer son gros nerf urbain. Heureusement, elle est révolue l'époque où le citoyen urbain devait quitter la région urbaine et s'aventurer dans une zone rurale pour s'offrir un massage. À peine quelques minutes séparent désormais son condo urbain du spa urbain le plus proche.

(Oui, oui, Val-d'or aussi est une ville urbaine.)

L'agriculture urbaine

L'histoire du Québec a connu de grandes vagues migratoires des campagnes vers la ville. La mode actuelle de l’agriculture urbaine est sans doute la résurgence de l'habitant qui sommeille encore aujourd'hui en chaque citadin.

  • Agriculture urbaine MTL « Vitrine de l’agriculture urbaine à Montréal » — agriculturemontreal.com
  • Les urbainculteurs « Un urbainculteur ne cultive pas seulement des légumes, fruits, fines herbes, fleurs ; il fait aussi pousser le verdissement urbain » — urbainculteurs.org
  • Collectif de recherche en aménagement paysager et en agriculture urbaine durable (CRAPAUD) — www.crapaud.uqam.ca
  • Centre d’écologie urbaine de Montréal « Pour une ville écologie et démocratique » — www.ecologieurbaine.net
  • Ferme urbaine « Demande de dérogation au règ. 3344 sur la possession de poules domestiques dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville » — www.fermeurbaine.org

Être urbains, tout simplement

Tout est urbain, désormais. L'art, la musique, le vélo, les poules, même. Le citadin est urbain, il vit dans une ville urbaine. Toute résistance est inutile. Alors qu'une nouvelle année commence, nous n'avons d'autre choix que de tourner la page: cessons de nous en faire et vivrons enfin pleinement notre vie urbaine.