03 juillet 2013

Marketing extrême

        C’était déjà le mois de juillet et, à Montréal, les élections municipales approchaient à grand pas. La course à la mairie faisait rage. Conformément à une rumeur persistante, un nouveau candidat issu du monde des affaires s’apprêtait à se lancer dans la mêlée. Le candidat voulait frapper un grand coup: il demanda donc à son équipe de mettre toute la gomme, côté marketing.

        L'équipe du candidat fit donc appel à une agence, laquelle conçut un site web basé sur un slogan qui sembla alors à tout le monde parfaitement approprié : « Pour un MTL perdant ». On décida cependant de tester le slogan juste avant la mise en ligne du site web en organisant un focus group de dernière minute. Or, le slogan choisi laissa malheureusement de glace l'échantillon représentatif de citoyens montréalais auquel il fut présenté. Certains participants du groupe de discussion allèrent même jusqu’à dire qu’ils « ne se reconnaissaient pas » dans ce slogan ou que ce slogan « ne dégageait pas une impression des plus positive ». Une séance de brainstorming d'urgence fut convoquée par l'agence. L’heure était grave. Il ne restait que quelques heures avant l’annonce officielle du lancement de la campagne du candidat vedette et il fallait trouver un slogan de rechange à ce « Pour un MTL perdant ».

        C'est alors qu’un conseiller en marketing eut une idée géniale: il suffisait de changer un seul mot de la phrase. Au fond, dit-il, ce « Pour un MTL perdant » n’est pas à jeter à la poubelle, tout au plus faut-il le bonifier. Oui, bien sûr! C'était trop simple mais il fallait y penser! Toute l'équipe jubila. On s’empressa de mettre à jour le site web et on le mit enfin en ligne.

        C’est ainsi que le candidat put finalement lancer sa campagne avec enthousiasme, flanqué d’un nouveau slogan qui ravit instantanément toute la population montréalaise :

(Image tirée du site mairieMTL.com)

[Merci à @MicStD pour l'inspiration.]