08 mai 2013

Des moutons (ou des poules)

        — Et qu'est-ce qui vous permet de vous dire expert en médias sociaux?
        — J'ai un certificat en communication et un autre en science sociale.
        — Hum. Mettons. Et vous avez travaillé chez Sid Lee, c'est bien ce que je lis ici dans votre c.v.?
        — Oui.
        — Et je peux appeler mon bon ami qui est vice-président chez Sid Lee et celui-ci me donnera de bonnes références sur vous, n'est-ce pas?
        — Euh, c'est-à-dire que je n'y suis resté que quelques mois à peine. C’était au début de ma carrière. J’avais un rôle effacé.
        — Bref, vous n’avez pas vraiment travaillé chez Sid Lee.
        — Bin, euh, à vrai dire, je travaillais à la cafétéria. Je servais le café et préparais des sandwichs pour les employés. Un emploi d'été.
        — Hum. Passons. Vous êtes donc pigiste.
        — Oui, depuis deux ans.
        — Et cette liste de clients plus ou moins prestigieux, ce n’est pas de la frime.
        — Ah, non. Par exemple, j’ai été gestionnaire de communauté pour cette chaîne de magasins de vêtements de mode.
        — Gestionnaire de communauté.
        — Oui.
        — Et que fait un gestionnaire de communauté dans une chaîne de magasins de vêtements féminins?
        — J'étais responsable d’animer la page Facebook et le fil Twitter, principalement.
        — Intéressant. Mon fils passe ses soirées à faire ça caché dans sa chambre et le pauvre ne reçoit pourtant aucun salaire pour sa peine.
        — Ah, mais ce n’est pas la même chose. Moi, je parle d'un gestionnaire de communauté, quelqu'un qui a pour mission d’engager le client. De lui permettre d'interagir avec la marque. De créer une extension virtuelle de l’expérience de magasinage.
        — Hum. Et vous vous y connaissez dans le Web? Je veux dire: vous êtes bon en informatique?
        — Si je puis me permettre, je crois que vous faites l'erreur classique de penser que les médias sociaux, c'est de la technologie, alors qu'en fait, c'est de la communication pure. Du réseautage humain. Un univers organique qui n'a rien à voir avec la froideur de l'informatique.
        — Je faisais référence aux outils informatiques, ceux qui permettent de contrôler, de mesurer, d'influencer. C'est bien beau l'organique, mais moi, ce que je veux, c'est générer des profits.
        — Permettez-moi de vous rassurer: je maîtrise parfaitement tous les outils de gestion de contenu, de modération du dialogue, d'analyse du trafic, de mesure de l'influence, de SEO, de CRM, de CLM, enfin, tout ça. En fait, je suis persuadé que les médias sociaux sont une formidable machine à publicité. Je vois d'ailleurs mon rôle de gestionnaire de communauté ni plus ni moins comme celui du chien berger qui rabattra les moutons vers votre enclos, où vous pourrez les tondre à votre guise.
        — Hum. Ou des poules. Pour les plumer.
        — Ou des poules. C’est comme vous voulez.
        — Je crois que nous sommes faits pour nous entendre, jeune homme. Vous êtes disponible pour commencer demain matin?