08 janvier 2013

Cinq cent grammes de doute

Et l'énième doute s'installe
Et je détourne le regard
Mais subsistent les détails
La crasse dans les interstices
Les bogues dans le programme
L'étiolement
La mort à la fin de l'histoire
Et je calcule en silence
Le prix du bonheur
L'indice de confiance
Le coût de la vie
J'ai décidé de me taire
Une bonne fois pour toute
Je ne me sens plus le courage
Je ne me sens plus la force
Qui osera faire entendre
L'histoire banale du loser ordinaire
Le chant du bureaucrate beige
Les angoisses de banlieue
De la classe moyenne
Du vrai monde
Les mots me manquent

Je n'ai plus pour motif
Que l'uni de ta peau blanche
Comme des rames de papier vierge
Je n'ai plus pour dessein
Que d'y calligraphier ma peur
Du bout de la langue
On oublierait la guerre, dehors
Pendant un instant
On ferait abstraction
De l'odeur de dépression
De l'impression de déjà vu
De vieux film du lundi après-midi
J'accepte le destin
J'appelle ton réchauffement climatique
La montée des eaux
Les secousses sismiques
Ça fera changement du gris
On retiendra notre souffle
On comptera jusqu'à n
Le dernier qui sort de l'eau gagne
Plus que nous deux sur un lit désert
Plus que nous

Parfois, après l'amour
Dans le silence incertain de la ville
Nos corps encore froissés
Tu me dis « Je t'aime »
Et l'énième doute s'installe