03 janvier 2012

Tragi-comédie

Ce moment précis que j’exècre

Quelques secondes avant le clac

Ma vie est tournée en direct

Je n’suis qu’un acteur autodidacte


Va falloir que je fasse avec

Car ce scénario démoniaque

Tu en es la seule architecte

Moi, second rôle, qui meurt de trac




Eu égard à votre sexe

N’osant donner la première claque

Je ne suis pour toi qu’un insecte

Pour moi, tu n’es que du borax


Permets-moi de citer Hamlet

Improvisant du tac au tac :

« Il y a quelque chose d’infect

Dans le royaume du Danemark » 




Scène suivante, c’est le spectre

De mon ex qui fait un come-back

Pour me faire rembourser ma dette

Faire de moi un insomniaque


Lentement, mon esprit s’infecte

Et bientôt, l’affaire est dans l’sac

Le destin de Lady Macbeth

M’attend à la fin du spectacle




En vertu de ton plan abject

Je disparais au troisième acte

Bien trop tard pour que je m’objecte

Trop tard pour que je me rétracte


Cette ciguë que tu m’injectes

Au lieu dit et à l’heure exacte

Je trouvais ta réplique suspecte

J’aurais dû m’enfuir à l’entracte