06 novembre 2011

Dix conseils essentiels à l’usage du coureur débutant



Vous vous sentez empâté. Peut-être la taille de vos pantalons vous semble-t-elle rétrécir, depuis quelques années. La sédentarité vous pèse. Vous avez vu ou lu des reportages qui vous ont convaincu qu’un peu d’exercice vous ferait le plus grand bien. Mais vous n’êtes pas très sportif. Ni très doué pour le sport. Alors, vous vous dites : Et pourquoi pas la course? La course à pied, c’est le sport le plus accessible, ça ne demande à peu près pas d’équipement et ça n’implique aucune technique particulière; car tout le monde sait courir, n’est-ce pas? Il s’agit de mettre un pied devant l’autre et de respirer. Détrompez-vous! Ce n’est pas si simple! La course à pied est un sport extrêmement complexe et comme pour tous les sports, sa pratique, sa technique et les détails de son équipement font l’objet d’incessantes analyses et d’infinis débats. Sachez-le : vous vous apprêtez à vous lancer dans une aventure périlleuse, mettant potentiellement votre santé en danger. Il est impératif que vous teniez compte des dernières données scientifiques pour vous permettre de pratiquer la course à pied en toute sécurité. Nous nous sommes donc documentés pour vous. Nous avons visité des blogues, acheté des magazines et consulté des experts. Notre constatation : les apparences sont trompeuses et la course est un monde de contradiction. Comme dans bien des domaines, pour tout expert qui expose un principe, il existe un expert qui démontre le contraire. Et comme dans la plupart des sports, les industriels et les commerçants font tout leur possible pour que l’équipement et les accessoires de mode deviennent plus importants que l’activité physique elle-même.

Comment s’y retrouver dans cette jungle? Nous avons distillé pour vous dix conseils simples mais essentiels qui vous permettront de départager le vrai du faux et de partir du bon pied dans votre nouvelle vie de joggeur!
  1. Le coureur débutant doit y aller à son propre rythme. Par exemple, trois sorties hebdomadaire – une de vitesse, une de tempo et une de distance – plus trois ou quatre séances de musculation devraient suffire pour vous permettre de progresser. 
  2. Il ne faut pas être compétitif et il faut courir d’abord pour le plaisir. Il est par contre important de se donner des objectifs et un plan d’entraînement strict
  3. Les étirements sont non seulement inutiles, mais dangereux. Par ailleurs, il ne faut surtout pas oublier de faire ses étirements pour éviter les blessures. 
  4. Les humains développent de façon intuitive une technique de course optimale; c’est le cas par exemple des enfants et des autochtones qui courent pieds nus. Et c’est pourquoi les coureurs doivent impérativement modifier leur façon de courir – technique qu’ils ont développée par eux-mêmes depuis leur plus tendre enfance – pour adopter un style bien précis, prédéterminé par des experts et totalement contre intuitif. 
  5. Il ne faut pas respirer avec les poumons (quelle idée!), mais avec l’abdomen
  6. Il faut bien s’hydrater, mais pas trop. Selon certaines légendes, des milliers de coureurs meurent d’hyperhydratation à chaque mois. 
  7. Les chaussures de courses modernes sont mal conçues et inadaptées, étant trop rembourrées. Toutefois, il est important de choisir un bon soulier de course offert par un de nos commanditaires
  8. Courir l’hiver par temps froid n’est pas bon pour les poumons. Étrangement, il n’y a aucune contre-indication pour le ski de randonnée à la même température. 
  9. Le jogging, c’est la santé. Et 80% des coureurs s’infligent des blessures aux membres inférieurs. 
  10. Pour éviter les blessures, il faut éviter de courir sur une surface dure, comme la surface terrestre, par exemple.
Ces dix conseils te laissent dubitatifs, cher coureur débutant? Ne désespère pas! En voici un onzième :
  1. Tu n’as pas encore acheté de chaussures de course? Peut-être n’est-il pas trop tard pour te mettre au ping pong.
[Note: Photo trouvée au hasard dans le Web.]