04 mars 2011

Cendrillon

Elle était malheureuse. Elle faisait des ménages. Mais chantonnait tout le jour. Frottant les planchers, rêveuse, elle s’imaginait cantatrice. Un jour, sur un coup de tête, elle s’inscrivit à un concours amateur télévisé. Bien qu’elle fût recalée, la vidéo la mettant en scène fit trois fois le tour de l’Internet. Disons-le : elle n’était pas très jolie et ne chantait pas très bien. Mais sans que personne ne sache pourquoi, le phénomène s’emballa. Ce fut un succès instantané. Soudain, on ne parlait que d’elle dans les médias. Rapidement, on lui offrit un contrat de disque. Quelques jours plus tard, elle enregistrait un album de reprises, qui fut rapidement certifié platine. Elle fit plusieurs apparitions à la télé. Ses fans créèrent des groupes Facebook à sa gloire. La vague grossit encore un peu, puis cassa violemment. Elle fut l’objet de parodies dans l’internet. Les engagements se firent plus rares. Le public se désintéressa et passa bientôt à autre chose. Sa compagnie de disque ne renouvela pas son contrat. Son manager l’abandonna. Elle dut alors se résigner à retourner faire des ménages. Plus malheureuse que jamais.