06 janvier 2010

Le comble de la malchance

Je suis tombé sur cette histoire incroyable sur le site du Nouvel Obs(ervateur). C'est réellement le comble de la malchance.

« Ingénieur aux chantiers navals Mitsubishi Heavy Industries, Tsutomu Yamaguchi se trouvait à Hiroshima (ouest) pour un déplacement professionnel le 6 août 1945, lorsque l'armée américaine a largué sur cette ville la première bombe atomique de l'histoire.

Il marchait dans une rue à deux kilomètres du point "zéro", la zone terrestre située à la verticale de l'explosion, la bombe ayant explosé au-dessus de la ville.

Grièvement brûlé aux bras, il est retourné deux jours plus tard rejoindre sa famille à Nagasaki, où les Etats-Unis ont lancé une nouvelle bombe nucléaire le 9 août. Tsutomu Yamaguchi expliquait le bombardement de Hiroshima à ses collègues lorsque le second engin a explosé, à quelque 3 km à la verticale de l'endroit où il se trouvait. »


Dans le même genre, on pourrait imaginer quelqu'un qui, traversant la rue, se fait frapper par un autobus après avoir reçu un piano sur la tête.

Il est à noter que malgré l'exposition à deux explosions atomiques, le monsieur est mort d'un cancer à l'âge de... 93 ans ! (C'est ce qu'on appelle avoir de la chance dans sa malchance).