09 novembre 2009

Instantanés

En ville, les arbres maintenant effeuillés laissent voir les nombreux nids d'écureuils, ces gros tas de feuilles mortes comme en suspension dans les branches. Ça permet de mesurer l'ampleur de la (sur)population de ces rongeurs. Il y aura amplement de quoi amuser les touristes européens l'été prochain.

* * *

Il fait plus de 15 degrés en ce 9 novembre et les oiseaux, confus, pépient à tue-tête comme si c'était déjà le printemps.

* * *

Ce matin, à dix heures trente, alors que l'heure de pointe est bien terminée, dans les couloirs presque déserts du métro une femme offre une langoureuse interprétation de la chanson "Feeling" au saxophone. Sur le quai, alors que l'air nostalgique nous parvient comme un écho, j'espère que personne n'ira se jeter devant le prochain train.