26 mars 2017

Passé simple — Archéologie

Source: Wikipedia



Les jours se suivent et s’accumulent, petit à petit, on vaque à nos affaires, on ne porte pas trop attention au temps qui passe et un jour on se rend compte avec étonnement qu’on a cinquante ans, que ça fait longtemps que ça s’accumule, c’est devenu dur et épais, on casse la roche de nos souvenirs et on découvre plein de fossiles, comme des photos en noir et blanc de bestioles autrefois bien vivantes, maintenant représentations spectrales à deux dimensions, l’ombre de gens disparus, de vieilles histoires, des légendes, des fragments — un sourire, une odeur, un instant fugace, un matin d’été, le son d’un orage, une vague impression —, c’est une nuée de détails inutiles capturés là comme autant de mouches dans l’ambre de notre mémoire, c’est joli quand on regarde dans la lumière, mais on se doute bien qu’on n’y découvrira pas le sens caché de notre existence. Les jours se suivent et s’additionnent, et on se demande si c’est ça, la vie, si c’est seulement ça, et si à cinquante ans on ne serait pas déjà un peu devenu dinosaure.