26 décembre 2015

Passé simple — G.I. Joe

L'authentique G.I. Joe (Source de l'image)


Un certain Noël, j’ai eu pour cadeau un faux G.I. Joe d’une marque concurrente dont les bras et les jambes n’étaient pas articulés. Il m’embarrassait un peu lorsque je jouais avec mes amis, même si le faux Jeep d’une marque concurrente était quand même pas mal du tout. Alors que des poils garnissaient la tête du vrai G.I. Joe, la chevelure de mon personnage de marque concurrente était moulée et peinte sur son crâne. Si, comme l’original, mon G.I. Joe d’une marque concurrente portait une cicatrice sur la joue, on se doutait bien que dans son cas, il s’était fait ça en se rasant. Nous nous inventions des missions guerrières et nos personnages prenaient ces noms entendus dans les émissions de télé américaines, les Joe, John, Jack, Jim, Bob ou Bill. Et pendant que les figurines de mes petits amis s’élançaient dans l’action avec adresse, mon pauvre faux G.I. Joe se tenait les bras et les jambes raides, un peu handicapé, essayant de faire comme si de rien n’était.