24 novembre 2015

Passé simple — Bilinguisme

(Source de l'image)


J’ai grandi dans une ville qui était supposément — en tout cas selon la légende locale — la ville la plus française d’Amérique. Comme tous les Québécois de ma génération, j’ai reçu une formation à l’anglais, langue seconde, dès le primaire. La maîtresse d’anglais était Mrs Cascarano, une femme aux cheveux roux qui disait habiter Otterburn Park, une ville que je ne connaissais pas, mais que j’imaginais être un endroit exotique peuplé d’Anglais aux cheveux roux. Je me rappelle nos petites voix qui répétaient à l’unisson ces phrases qui nous permettraient un jour de fraterniser avec nos compatriotes nord-américains, des phrases fondamentales à toute conversation telles que « Pete and Jane are going to the country » ou « Pete and Jane are going to the shopping center ».