3 juillet 2015

L'antenne

Quand on écrit, on s’imagine parfois qu’on est une antenne à l’écoute des vibrations de l’univers, qu’on traduit en mots des ondes universelles, mais au fond, c’est seulement la soupe chimique de notre cerveau qui produit des idées. L’antenne en question, elle est tournée vers l’intérieur et elle traduit le bruit blanc de notre cosmos intellectuel et l’écho des perceptions de nos cinq sens.

En effet, vu comme ça, c’est pas mal moins romantique.