10 mars 2014

C'était le bon vieux temps


Dans une vie antérieure, votre humble serviteur participait à un groupe rock. Il y chantait, y écrivait des textes de chanson et, dans les limites de ses capacités, participait aux compositions musicales. Les vieux de la vieille qui fréquentaient au milieu des années 1990 et jusqu'au début 2000 ce qu'on appelait la scène locale montréalaise se rappelleront peut-être des tchigaboux puis de l'éphémère groupe CQFD.

Si je vous parle de tout ça, c'est parce que j'ai mis tous les enregistrements des tchigaboux et de CQFD, plus quelques inédits, en téléchargement dans Bandcamp. Allez écouter et télécharger à loisir. (Tuyau: n'ayez aucune gêne à entrer 0$ à la question name your price si c'est votre souhait, l'entreprise n'est pas vraiment à but lucratif.) Les curieux pourront aussi lire l'histoire de ces groupes sur le site, bricolé à la bonne franquette, des archives des tchigaboux.

C'était le bon vieux temps. L'époque d'avant les réseaux sociaux, d'avant Bandcamp justement, d'avant les studios improvisés avec un Mac dans la cuisine. On allait dans un vrai studio avec une salle insonorisée, une console géante et un technicien du son, on enregistrait sur du ruban, en 16 pistes, on envoyait le résultat aux radios communautaires et universitaires sous forme de nos démos sur cassette 4 pistes, puis en CD-R, on leur envoyait aussi des communiqués par télécopie, on se bricolait un site web avec des bouts de code HTML... Ça fait vingt ans, ça fait dix ans, mais ça semble si lointain, déjà!

Je réécoute ces chansons et ressens la distance, comme s'il s'agissait effectivement d'une autre vie, d'un autre moi. Ceci dit, sans rien renier. On est aussi fait de son passé. Et puis, il y a quelques bons trucs là-dedans, quelques textes dont je suis encore fier.

Bref, c'était le bon vieux temps.