12 octobre 2013

La ficelle d'urgence



En Italie, dans la douche de toutes les chambres d'hôtel, il y a une ficelle d'urgence. Lorsque quelqu'un tire sur ce cordon, un signal est automatiquement transmis par satellite au centre de surveillance de l'armée (rattaché à l'OTAN) situé à Rome, lequel communique alors dès que possible avec le QG national des Carabinieri. Ce dernier relaie l'appel de détresse au Centre régional de protection civile et de réponse aux catastrophe de la commune où se situe l'établissement hôtelier. Les opérateurs de ce centre, qui opère 24 heures sur 24, sont dès lors en mesure, conformément au protocole établi, d'appeler la réception de l'hôtel pour l'informer qu'un de ses hôtes est en détresse. Le personnel de l'hôtel pourra ainsi cogner frénétiquement à la porte de chacune des chambres en hurlant « Bonjour, est-ce que tout va bien, ici? » en italien puis en anglais, jusqu'à ce qu'ils trouvent enfin l'origine de l'appel à l'aide.

Notons que cet ingénieux système, déployé à l'échelle nationale, a permis à l'Italie de sauver pas moins de deux vies depuis sa mise en service, en 1927.