22 septembre 2012

Trois conseils de dernière minute pour le participant au Marathon et demi marathon OASIS Rock'n Roll Competitor Group Brooks Michelob ULTRA de Montréal


C'est demain le grand jour! Vous en avez bavé à vous entraîner tout l'été en vue de cette compétition d'athlétisme extrême. Vous vous êtes fixé un objectif de temps et vous avez un égo à flatter. Vous ne désirez rien de moins que cette épreuve soit la course de votre vie. Vous avez suivi scrupuleusement tous les conseils et directives glanées ici et là dans les livres, dans les magazines, dans l'Internet, dans notre site et auprès de vos amis coureurs. Vous avez appliqués tous ces conseils à la lettre, sans exception, mêmes les plus contradictoires, même ceux-là qui relèvent plus de la superstition que de la science : c'est que vous voulez mettre toutes les chances de votre côté.

À moins de 24 heures du grand départ, il est bien sûr trop tard pour changer quoi que ce soit à votre niveau d'entraînement. Voici tout de même trois conseils à mettre en application pour rendre votre expérience marathonienne plus agréable.

1. Le t-shirt

Vous êtes allé chercher votre kit du parfait (demi-)marathonien. Vous voilà donc maintenant en possession d'un horrible t-shirt vert fluo décoré du logo du Marathon et demi marathon OASIS Rock'n Roll Competitor Group Brooks Michelob ULTRA de Montréal (et de celui de ses partenaires). Pas question de porter ce machin le jour de la course, des plans pour se faire tirer des roches. Que faire de cet affreux vêtement de sport? Ne le jetez surtout pas à la poubelle! Voici deux idées pour réutiliser l'abominable gaminet. (a) L'halloween approche : retournez l'abject t-shirt pour en faire la base d'un costume de martien des plus réalistes. (b) N'oubliez pas que c'est aussi bientôt Noël : n'est-ce pas une belle occasion de vous débarrasser de l'ignoble t-shirt tout en prenant part à la magie de Noël?

2. L'objectif

Depuis des mois, vous cassez les oreilles de vos proches avec cette satanée course, en répétant inlassablement l'objectif de temps que vous vous êtes fixé. Or, passé le fil d'arrivé, vous constatez avec déception que vous n'avez pas atteint cet objectif. Que faire? La solution est fort simple: mentez! Gardez secrète l'adresse du site Web des résultats officiels, inventez-vous un temps bien en deçà de votre objectif et tenez-vous en à cette version des faits. Vous verrez que très vite votre égo remerciera votre conscience pour ses sacrifices.

3. La bière

Vous avez droit à la fin de la course à un verre de bière gratuit grâce au coupon joint à votre dossard (et à la générosité de Michelob ULTRA, fier commanditaire du marathon de Montréal - Buvez Michelob ULTRA, la bière des marathoniens). Mais, vous demandez-vous, est-il approprié de boire de la bière après vous être donné à fond et vous être littéralement vidé de toute votre énergie? Ciel! Ne buvez surtout pas cette bière! Après avoir tant sué, et dans un tel état de fatigue, il serait fou de boire de l'alcool. La bière est diurétique et ne fera que vous déshydrater davantage. Vous ne savez pas quoi faire de ce coupon de bière maintenant inutile? Pour me remercier de mes conseils, venez m'en faire cadeau : je serai au point de ralliement, à la lettre G. Vous pourrez facilement me reconnaître, je serai le seul à porter cet horrible t-shirt technique vert fluo.