25 juin 2010

Marketing 2.0

Vous connaissez la bonne vielle arnaque du livre « Comment devenir millionnaire »? L’auteur utilise ce titre accrocheur pour vendre un maximum de copies à des gens curieux ou naïfs ou désespérés. Bien entendu, le texte du livre ne révèle aucune méthode pratique et systématique pour devenir riche. Il se limitera généralement à faire valoir l'importance de la volonté dans le parcours des personnes ayant eu un destin exceptionnel, la visualisation et tout ça (parlez-en à vos amis qui ont lu le fameux livre « Le secret »). On y reprend les messages fondateurs de l'American Way of Life: « tout le monde peut réussir », « quand on veut on peut » et « il faut viser grand ». En fait, la seule personne qui deviendra millionnaire grâce au bouquin en question est son auteur lui-même, grâce aux très nombreuses copies vendues à fort prix à des gens curieux ou naïfs ou désespérés.

Je remarque que le Web 2.0 pullule d’experts du Web 2.0 qui font à peu près la même chose. On nous dit qu'il faut augmenter le trafic sur nos blogues, on suggère qu’il faut s’inquiéter de notre sphère d’influence, on nous exhorte de monétiser notre site web. On parle de Facebook et de Twitter comme de poules aux œufs d’or, alors qu'on croyait qu'il s’agissait en fait de média de communication. On nous explique comment exploiter le système, comment naviguer comme des pros dans l’Internet, gérer notre lectorat et devenir riches et célèbres. Et le message porte : les grandes corporations, les entreprises de tout acabit et les pigistes ont déferlé sur les média sociaux espérant y trouver une nouvelle clientèle. Il y a aujourd’hui presque autant de ces personnes (et de fausses personnes qui représentent une marque ou une société) que de quidam dans Twitter (et j’inclus les petites vedettes pour qui les médias sociaux ne sont ni plus ni moins qu’une machine à gérer leur fan club). Et les zexperts continuent de prêcher, d’offrir leurs services, en bons mercenaires de l'Internet.

Moi, je ne veux pas maximiser ma présence. Je ne veux pas augmenter ma sphère d’influence. Je ne considère pas les personnes qui passent sur mon site ou qui s’abonnent à mon fil Twitter comme des clients. Bien sûr, ça me fait plaisir qu’ils prennent quelques minutes pour lire mes trucs, davantage quand ils me laissent un petit mot d’encouragement. Bien sûr, je suis curieux (mais pas naïf, ni désespéré!) et j’utilise un outil pour suivre le trafic sur mon site, question de m’assurer que je ne parle pas tout seul. Bien sûr, je ferais la grosse tête si mon site devenait hyper populaire.

Mais s’il y avait plus de vrai personnes et moins d’experts en marketing et de vendeurs dans le web, peut-être que j’aurais plus de trafic sur mon site?

* * *

P.S. : N’hésitez surtout pas à devenir membre du blogue Le machin à écrire grâce à l’outil proposé dans la marge de droite! Aussi, nous vous invitons à nous suivre sur notre fil Twitter au http://www.twitter.com/machinaecrire! Revenez nous voir souvent! Et n’hésitez pas à cliquer sur les bannières publicitaires de nos partenaires! Le Machine à écrire vous remercie! Dites-le à vos amis! SVP RT! Etc., etc.