8 décembre 2009

Rue Guibord

Voilà à peu près 25 ans que j'habite Montréal et le nom de la rue Gilford a toujours été pour moi un peu mystérieux. Faut-il prononcer en anglais (« Guilferd ») ou en français (« Jilfor »)?

Je me suis donné la peine de faire une petite recherche récemment et le résultat est assez étonnant.

La rue Gilford devrait être la rue Guibord, de Joseph Guibord. Le nom actuel de cette rue tient à une erreur de retranscription sur des plans de la ville de Montréal datant de 1879. Cette appellation a été reprise tel quel sur les plans ultérieurs et, de fil en aiguille, Gilford est devenu le nom (illégitime) de cette voie. Pauvre Joseph Guibord, oublié par l’histoire!

Joseph Guibord (1809-1869), imprimeur, est connu pour avoir été membre de l'Institut canadien de Montréal, qui est « à la fois une bibliothèque publique et un lieu de débat et de conférence pour les sociétés littéraires et scientifiques de Montréal » (Wikipedia). Les membres de cet organisme sont excommuniés en 1859 et une publication du groupe est mise à l'index par Rome (rien de moins!) en 1868. Il semble de l'Institut canadien de Montréal soit trop libéral aux yeux de l’Église. Guibord meurt en 1869, alors que cette polémique religieuse fait rage. Après sa mort, compte tenu de l'affiliation de Guibord à cette organisation maudite, l'Église refuse l'accès au Cimetière Côte-des-Neiges à sa dépouille. Suite à un procès médiatisé, connu comme « l'affaire Guibord », Joseph Guibord est finalement inhumé dans la controverse au Cimetière Côte-des-Neiges en 1874 (soit 6 ans après sa mort!).

Il est assez étrange que la Ville de Montréal n'ait jamais corrigé cette erreur et que 130 ans plus tard, la rue Guibord se nomme toujours la rue Gilford.

* * *

Sources:
La Ville de Montréal:
La Grande bibliothèque du Québec:
Dictionnaire biographique du Canada en ligne:
Wikipedia: